02/02/2018

L'APF Réveille la majorité dans le Morbihan

Pendant sa campagne présidentielle, l'annonce du candidat Emmanuel Macron était claire : l'AAH serait augmenté de 100 € dès 2018, pour tous les bénéficiaires.

Les annonces gouvernementales à ce sujet, en septembre 2017, ont été en réalité très en deça de ces engagements. La proposition sur la table est désormais une augmentation de 90 € pour 2020.

Cette mesure qui devait malgré tout constituer une avancée pour les personnes en situation de handicap et leurs proches révèle une réalité scandaleuse.  En effet, seuls 50% des bénéficiaires de l’AAH seront concernés par cette augmentation, laissant ainsi une grande partie des personnes sous le seuil de pauvreté. Suppression du complément de ressources (179,31 € par mois), modification des modes de calcul dans la prise en compte des ressources du conjoint… autant de décisions qui portent un coup sévère au pouvoir d’achat des personnes en situation de handicap.

Ainsi, près de 500 000 bénéficiaires de l'AAH ne connaîtrons aucune augmentation de leur pouvoir d'achat, voire devront subir un recul de leurs ressources.

Avec 11 autres associations, l'APF a lancé une pétition sur change.org qui a recueilli d'ores et déjà plus de 40 000 signatures. En l'absence de toute réaction, des délégations de l'APF ont décidé d'aller réveiller les députés de la majorité au petit matin, le 29 janvier, pour leur rappeler leurs engagements de campagne et les alerter sur les textes et les budgets qu'ils votent. Le militant du Morbihan se sont ainsi rendus à Lorient et à Vannes pour faire connaître leurs revendications et demander aux députés de se positionner clairement pour que les engagements de campagne soient tenus.

 

Plus que jamais, les personnes en situation de handicap sont en colère et sont mobilisées pour défendre leurs propres ressources.

 

Ouest France Morbihan.JPG

 

 

 

Écrire un commentaire